Semaine des Indignés à Bruxelles. Un Rendez-Vous Manqué ?

Auteurs: Charlotte en François

L’Arrivée et la Question de l’Occupation.

Le samedi 8 Octobre, date de l’arrivée des indignés à Bruxelles, tout fut une question de choix : Installer un campement de tentes et dormir dans le parc Elisabeth, comme le  Bourgmestre de la commune de Koekelberg nous l’avez proposé jusqu’au vendredi précédent (7 octobre 2011), date du retrait de l’autorisation. Ou occuper, à quelques mètres de là, les locaux de l’Université HUB, vides depuis plus d’un an. Cette question, c’est la Police locale qui l’a formulée, avec une syntaxe bien particulière. La seconde option étant « acceptable sans négociations », sous peine d’intervention des forces de l’ordre.

Cette proposition fut l’objet d’un débat long de plusieurs heures, où la logistique laissa place à la politique, puisque la question de l’occupation d’un espace public revenait à désobéir ou non aux consignes des autorités locales.

Assemblé à Koekelberg à l'arrivé

Au final ce samedi soir de débats se soldera par une absence de décision par consensus. Environ 2/3 des personnes présentes choisiront d’utiliser les locaux de l’Université quand l’autre tiers choisira de rester camper sur place.

Au final, le bâtiment de la HUB sera utilisé comme dortoir quand 47 Indignés se feront arrêtées pour refus d’obéir aux ordres des hommes en bleu. Ils subiront douze heures de rétention administrative avant d’être relâchés le dimanche au matin. Read More

Advertisements